Un geste artistique

Participez !

Soutenez et valorisez une œuvre, un geste artistique ! Découvrez un auteur vivant et… inconnu (mais qui ne le sera plus grâce à vous…). Pourquoi ? Parce que vous aurez eu le nez fin (comme celui d’un animal à quatre-pattes) et parlerez autour de vous d’un écrivain délicat, sensuel, et j’oserais même dire : animal (Bien sûr puisque je suis un chat !).

La réalité

Vous le savez, je dicte tout à mon deux-pattes. Cependant, je dois reconnaître qu’il fait les courses et subit la longue file d’attente au supermarché afin de me rapporter de quoi manger. Mais il oublie toujours le saumon fumé dont je raffole.
Depuis combien d’années n’ai-je pas dégusté de poisson frais ou fumé, découpé en fines tranches délicates en un geste artistique et professionnel ? Je ne sais pas, je ne sais plus, depuis bien trop longtemps. Je suis privé de cette gourmandise.
Lui, il s’en fiche, il estime que vivre pauvre est un acte de solidarité. Écrire de temps à autre sous ma dictée lui convient. Peu lui importe que ses MES œuvres soient publiées. Je suis persuadé qu’il est convaincu être l’auteur de ses MES textes sous prétexte que les éditeurs ne veulent avoir affaire qu’avec des deux-pattes.

Mon deux-pattes et ses prétentions artistiques

Il lui arrive de jouer la comédie. Ces jours-là (souvent ces soirs-là), il interprète un personnage sur la scène d’un quelconque théâtre et tente d’accomplir sa geste artistique. Il se la pète grave, comme disent les adolescents deux-pattes… alors qu’être du côté des spectateurs et m’admirer devrait lui suffire.

Mes dictées

Lorsque je lui confie le récit de ma vie, vous ne pouvez pas imaginer le nombres de fautes d’orthographe qu’il écrit. Il prétend que ce sont des coquilles, qu’il ne l’a pas fait exprès… et autres excuses du même tonneau. N’empêche que c’est qui qui doit repasser derrière lui et tout corriger ? (J’aime beaucoup ce « c’est qui qui » dans ce contexte). C’est Miaou, c’est Moi, c’est Eschylle !
C’est pour cette raison que je publie des articles sur l’orthographe ou la grammaire : pour qu’il assimile ces règles, qu’il se les mette enfin dans la tête ! Les lit-il ? Telle est la question…

Le geste artistique

Pardonne mon emportement, ami lecteur, je te raconte ma vie, la sienne, sans te confier tous les avantages que tu auras de suivre mes aventures sur Belmilor, d’après mon point de vue.
Oui, tu l’as remarqué, je te tutoie ! Si tu as l’habitude de me lire, cela te convient car tu sais que je dis « tu » à tous ceux qui aiment.
Si tu aimes ce genre littéraire qu’est la fantasy, tu apprécieras mes aventures car elles se déroulent dans un monde (Belmilor) où la magie ainsi que l’épée sont présentes.
Tout d’abord, tu accompagneras un geste artistique, tu donneras sens à ce récit.
Le XXème siècle nous a appris que l’observateur influait sur l’observation. Ton regard sur mes mots leur donnera vie, comme tu fais à l’instant, quand tu poses tes yeux ici.
Lire est un geste, un acte qui permet d’accompagner une geste (car L’Eschylliade a été chantée par de nombreux bardes, du temps de mon vivant, sur Belmilor).

Un feuilleton

Je te propose de te transformer en mécène, en bienfaiteur de chat-rtiste (siamois-rtiste, de surcroît), en lecteur privilégié, en goûteur de mots, bref en deux-pattes de haute qualité, arpenteur du web et explorateur du monde de Belmilor.
Autrement dit, je te présente l’opportunité de consacrer encore plus ta vie à l’art !
Il s’agit de réinventer un concept vieux de plusieurs siècles mais en nous adaptant à ce monde deux-pattes et moderne, dans lequel l’information circule à telle vitesse qu’elle perd très vite toute valeur.
Je te propose de redonner de la valeur au temps et aux mots.
Je te propose de réduire les intermédiaires entre l’auteur et le lecteur.
Je te propose de jouer le rôle du lecteur et moi celui de l’auteur.
Je te propose, en cette période complexe, que nous nous substituions aux intermédiaires (le libraire, le diffuseur, le distributeur, l’éditeur, l’imprimeur).
Et si tu recevais régulièrement, comme aux XVIIIème et XIXème siècle, ton feuilleton attitré ?

Le geste artistique

(Ajout le 12 mars 2014)
Je te propose un geste artistique : pénétrer le monde de Belmilor et l’explorer en ma compagnie ;
Je te propose une geste artistique, le récit de ma vie de l’autre côté, quand je vivais sur ce monde de Belmilor.
Je te propose un geste artistique : te montrer solidaire de ma geste en devenant lecteur solidaire.
Comment ?
Il te suffit de te rendre sur la page Don et feuilleton et d’agir en fonction de ton désir.
Un geste artistique est à la fois généreux, élégant et beau. Il grandit celui qui l’accomplit.
Tu peux lire le premier chapitre de ce feuilleton ici et . La suite, qui est réservée aux seuls abonnés (rien n’est plus simple, c’est gratuit, et si tu aimes lire, tu recevras plus que ta part) commence avec le début du chapitre 2 de Ne pas se fier aux apparences.

En t'inscrivant, tu recevras :
Le mot de passe pour lire le feuilleton (les articles protégés) ;
Trois cadeaux littéraires surprises ;
chaque semaine, ma newsletter.


Taggé , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Eschylle

Autant le dire tout de suite, je suis un chat. De surcroît, vous pouvez le constater, je m’exprime dans votre langue. Si j’avais miaulé, vous n’auriez rien compris. Ni même rien entendu puisque nous sommes dans le virtuel. Et l’écriture chat est un secret bien gardé.
J’apparais, sous la forme d’un siamois, à Paris en 1989 (28 06 1989), après avoir parcouru de nombreux plans d’existence. Je m’offre alors un deux-pattes fidèle et attentionné. Les péripéties de la vie me font découvrir qu’il n’est pas pourvu que de qualités, et tarde à écrire sous ma dictée. Je meurs et renais en 2006 (je vous rappelle que je suis un chat, il n’y a là rien que de très normal). Fin 2008, je prends mon deux-pattes en patte et commence à lui dicter mes souvenirs. Début 2011 est publié, sous son nom, mon premier roman, L’Arc de la lune. Les souris sont mon seul vice. Avec le chocolat. Oui, je sais, c'est inhabituel chez un chat. Je serai enchanté de répondre à toutes vos questions, quelles que soient vos origines (marsupiaux, félins, muridés (même les rats, j’adore les rats (surtout accompagnés de petits oignons, ou au naturel) !), ou même deux-pattes…)

3 réponses à Un geste artistique

  1. Ping :Point de vue par trois sonnets - Réflexion - Carnet de bord d'Eschylle

  2. Ping :Facebook et le j'aime - Réflexions - Le Carnet de bord d'Eschylle

  3. valia dit :

    Quelle belle idée celle du feuilleton..Je suis partante et curieuse de découvrir tes aventures..Comment faut-il procéder?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.